Établi en 2008   |   Paiement sécurisé – Livraison offerte  – Service client basé en France

Qui sommes-nous ?

Jérôme COLIN

vitrineavenue_jerome_colin.webp

J’ai, depuis l’âge de 16 ans, toujours été intéressé par les métiers du verre. La dureté, la fragilité, la pérennité, la transparence, l’élégance.

C’est à ce moment là que j’ai suivi une formation de CAP de Monteur Poseur Techniverrier. Cette formation consiste à savoir couper du verre de forme droite ou suivant des courbes, savoir faire un disque dans un plateau de verre puis, à l’inverse, savoir réaliser un trou soit à l’aide d’une mèche diamantée ou d’une tournette pour effectuer des diamètres beaucoup plus important. J’ai aussi appris à façonner le verre, faire des chanfreins et des biseaux sur des machines à eau, des perles ou des olives afin par la suite de pouvoir concevoir des miroirs vénitiens. Le travail se fait d’abord sur du verre clair pour ensuite être argenté.

J’ai poursuivi mes études par un brevet de technicien de Miroitier, formation beaucoup plus technique où l’on apprend l’usage des normes dictées notamment par les DTU.

J’ai appris l’usage du verre dans différentes applications. Il peut être de sécurité en étant trempé ou feuilleté, il peut être isolant en étant monté en double vitrage de différentes épaisseurs. Le verre peut être utilisé verticalement ou horizontalement.

Le verre peut être pare-flamme ou coupe-feu. Il peut être aussi décoratif tout en étant transparent clair ou extra clair voir même teinté notamment pour le vitrailliste qui l’utilise pour restaurer de vieux vitraux ou au contraire créer des décorations modernes.

vitrineavenue_presentation_6.webp
vitrineavenue_presentation_5.webp

À l’issue de cette formation, je suis parti me perfectionner et élargir mes connaissances aux États-Unis chez Harmon-Contract W.S.A. (Baltimore) pour connaitre l’usage et la mise en œuvre du verre dans les bâtiments de grandes hauteurs : Le VEA (Verre Extérieur Agrafé) ou le VEC (Verre Extérieur Collé) peuvent être posés par grands panneaux assemblés et hélitreuillés directement du sol au sommet de la construction.

À ce stade-là, ma connaissance en produits verriers était à son maximum. Mais, épris de perfection et d’envie, j’ai continuer à travailler pour finir deuxième au Grand Concours National Diamant Verre organisé par Saint-Gobain Vitrage, l’équivalent du concours du meilleur ouvrier de France en catégorie Miroiterie.

J’ai alors fait le tour de France en commençant par travailler à Nancy (54), Grenoble (38), Agde (34), Cherbourg (50) pour revenir en région parisienne, notamment dans une entreprise tenue par un designer plasticien verrier où l’on faisait beaucoup de gravure par sablage, du bouchardage de l’incrustation de feuilles d’or ou autres dans le verre. Toutes ces expériences m’ont ouvert et appris une multitude de choses sur le travail, la Vie, la disparité des chantiers allant de la centrale nucléaire à la base militaire en passant par le phare marin, une marquise ou une cabine de douche.

vitrineavenue_presentation_3.webp
vitrineavenue_presentation_4.webp

Ma carrière, avant la création de Vitrine Avenue, s’est déroulée dans une entreprise datant de 1830 qui avait pour spécialité la fabrication de miroirs grossissants. Des miroirs directement usinés dans l’épaisseur du verre afin de créer une lentille épaisse de bien meilleure qualité optique qu’un verre bombé et argenté. Nous étions N°1 mondial, présents dans les plus beaux palaces étoilés. Nous travaillions aussi beaucoup le laiton afin de pouvoir le patiner, le bronzer, le chromer ou le nickeler. L’entreprise avait depuis le début du siècle une petite activité qui attira toute mon attention :  La fabrication de vitrines grâce à l’usage de structures en laiton très usitées à l’époque.

Mon patron créa pour moi une société alors dédiée uniquement à la fabrication de vitrines d’exposition. Après être resté plus de 7 ans en tant que chargé d’affaires commercial, en relation avec les architectes, muséographes, conservateurs de musées et autres institutions,et ayant terminé au musée du Louvre un gros chantier (La restauration des vitrines de la Galerie d’Apollon), je décidais, en 2008, de partir afin de fonder VITRINE AVENUE pour de nouvelles aventures…

Déjà plus de 30 ans dans les métiers du verre.

Notre engagement pour la planète :
SEA EXPLORER

Vitrine Avenue s’évertue à préserver vos objets d’art, vos collections, vos poduits au travers de toute sa gamme de vitrines …

Vitrine Avenue s’engage également dans la préservation à plus grande échelle, des fonds marins et espèces sous-marines, en sponsorisant le Catamaran « Sea Explorer » au côté de Terre Marine.

Terre Marine est une Scic (Société Coopérative d’Intérêt Collectif). Structure à gestion désintéressée, elle dépend du réseau des sociétés coopératives et participatives du Languedoc-Roussillon.
Elle se compose de marins, scientifiques, techniciens, enseignants, juristes, écologues permettant de regrouper différentes compétences. Quatre salariés, dix-huit associés et une dizaine de co-accompagnants pour répondre aux demandes de sorties, voyages en mer, formations, expertises, collectes et études du milieu marin.

vitrineavenue_engagement_1a.webp
vitrineavenue_engagement_1b.webp
vitrineavenue_engagement_2.webp

Il paraît urgent d’amener tout public à une autre approche du milieu marin et de la navigation, ainsi que de diffuser l’apport de la recherche menée sur la mer, source de vie pour l’humanité, en la vulgarisant.
Michel et Sophie FRANCK – Fondateurs de TERRE MARINE

En tant qu’éco-citoyen et que gérant d’entreprise, il me parait essentiel de m’engager personnellement et au travers de mon entreprise Vitrine Avenue, en faveur des missions de Terre Marine. J’ai ainsi souhaité que Vitrine Avenue sponsorise le projet du Catamaran Sea Explorer.
Jérôme COLIN – Fondateur et Gérant de Vitrine Avenue

vitrineavenue_engagement_3.webp
vitrineavenue_sea-explorer.webp

Véritable laboratoire flottant, navire à voile à vocation pédagogique, le SEA EXPLORER s’inscrit dans la lignée des projets comme TARA EXPEDITIONS qui ont initié les expéditions scientifiques contemporaines en voilier. A disposition des équipes scientifiques, le SEA EXPLORER est une plateforme d’assistance permettant d’assurer une logistique technique de pointe à des coûts maitrisés. Ce catamaran éco-conçu de 25 mètres, spécialisé en recherche acoustique sous-marine, permettra de collecter tout type de données environnementales en mer.

Visitez le Showroom